IMGP2631

Une petite photo de nos vacances aux skis en famille, c'était génial !!!!!

 

 

Il y a quelques jours Arnaud et moi parlions du blog et il me dit " de toute façon, il est abandonné ton blog, ça fait des mois que tu n'as rien écrit"....les larmes me montent aux yeux.

Pourquoi ???? parce qu'en disant que j'abandonne mon blog, c'est comme si j'abandonnais Anaïs !!!! c'est bizarre de ressentir cela mais je ne pourrais pas m'imaginer mettre fin à "cet espace d'écriture"....ce blog a débuté pour Anaïs, c'est sa vie, sa maladie...

C'est vrai que je n'ai pas écrit depuis longtemps mais j'ai moins besoin d'écrire.....sans doute parce que je parle plus, parce qu'avec la reprise du boulot j'ai aussi moins de temps pour moi et la flemme aussi de réfléchir aux mots.

Je tenais à dire que je n'abandonne pas mon blog ( car si Arnaud l'a pensé, il y en a surement d'autres ), c'est juste qu'écrire nécéssite le besoin ou l'envie et qu'ils ne sont pas là en ce moment. 

Je vais mieux, je me sens mieux, ca y est aussi surement pour quelque chose, on écrit rarement sur ce qui ne pose pas problème, et ce, malgré la hernie discale qui me tombe sur le dos ( ii c'est le cas de le dire ). Je suis en arrêt depuis mi-janvier après avoir fait une sciatique hyperalgique.

Cette hernie est un mal pour un bien, elle m'a permis de prendre conscience de beaucoup de chose...

La 1ère est qu'il va falloir que j'apprenne à prendre soin de moi, une hernie discale n'est pas le fruit du hasard, elle est due à des années de négligeances, un oubli de soi. Tout à fait normal étant donné ce que je vivais et si c'était à refaire, je referais les mêmes erreurs.

Cela fait des années que je traine un mal de dos récurrent et que j'attends...quoi ? je ne sais pas...que ca passe tout seul ;-)....Voilà, ça me pendait au nez, mon corps parle pour moi....donc il va falloir que j'apprenne à parler aussi de ce qui est enfoui au plus profond et qui ne veut pas sortir. Bref, une aide psychologique s'impose !!!! même si je ne me suis jamais sentie aussi bien depuis la mort d'Anaïs, c'est très paradoxal.

Physiquement, suivi kiné, neuro-chir, etc....apprendre à se "tenir" correctement à table, ne pas croiser les jambes, ne pas porter, arrêter le sport intensif pour le moment ( snifff), j'ai quand même le droit de marcher. Début mars, re-consult pour voir comment ça évolue et 2ème avis chir.

La 2ème est que le boulot, enfin surtout le chef, avec lequel je bosse au labo ne me convient pas du tout, donc ils me reverront surement mais pas longtemps.

La 3ème, c'est que je me sens changer intérieurement et que je le dois à Anaïs mais cela, c'est mon jardin secret mais je deviens une autre femme grâce à elle.