Hier, tu aurais fêté tes 10 ans...on aurait sans doute fait un gâteau au chocolat, ou alors par manque de temps, on l'aurait acheté chez notre patissier préféré. On aurait fait un petit apéro et à la fin du repas, tu aurais ouvert tes cadeaux.

On aurait été heureux de te voir sourire et rire en découvrant ce que nous t'avions acheté. Tu nous aurait fait des grimaces, tirer la langue ou fait tes dents de vampire...mais voilà, hier, tu n'étais pas là.

Alors, avec Nolwenn, on est allée au cimetière. On a choisi des fleurs que tu aurais aimé et on a redécoré ta tombe, accompagné par la pensée de tous les gens qui t'aiment.

Je ne sais pas comment te dire à quel point tu es présente dans notre vie, peut être le sens tu ???? peut être que de là haut, tu nous vois, nous entends ???? Mon amour pour toi reste inchangé malgré le temps qui passe....mais il est parfois bien douloureux d'aimer un ange, mes bras se serrent sur le vide....mais tu es là quelque part, je le sais....

Dernièrement, je suis allée chez la coiffeuse et nous avons parlé de toi..."quelle vie de merde" m'a-t-elle dit car elle aussi vit des choses difficiles. Je me suis entendue lui dire que cette vie que je méne est la seule que j'ai, c'est la seule vie qu'on m'offre...alors soit je la prends telle qu'elle est et je l'accepte, soit je peux me plaindre jusqu'à la fin de mon existence des difficultés que j'ai vécu et vit encore ? C'est prendre le risque de passer à côté des belles choses qu'il me reste à vivre. Malgré toutes les épreuves que l'on traverse, je crois qu'il y a toujours du bon quelque part...je suis pas du genre à me plaindre alors le choix est vite fait....

C'est à toi que je le dois ma chérie, c'est toi qui me permet aujourd'hui d'avoir ce discours....tu me l'as dit un jour " maman, cette vie je l'accepte car c'est le seule vie que j'ai"...du haut de tes 8 ans tu étais certainement plus forte que moi, je suis tellement fière d'avoir été et d'être ta maman , tu m'as tellement donné et tu continues à me faire grandir malgré ton absence.

Bien sûr, c'est pas rose tous les jours à la maison...les vagues du deuil sont toujours présentes...elles évoluent avec le temps mais elles sont encore bien là.

La tristesse est toujours là, parfois la colère et tu sais ce que c'est un "Le Goffic" en colère, c'est pas cool !!!! Mais on fait avec, on sait qu'il faut être patient et aprés la tempête, la mer redevient lisse, calme et apaisante et on se sent bien.

Tu serais fier de nous, petit à petit on reconstruit nos vies....entre le travail , les sorties, les amis, le sport, on est bien occupé et bien entouré.

Je m'accorde toujours des moments pour ne penser rien qu'à toi, parfois cela me fait du bien, parfois c'est douloureux mais j'aime repenser à ce que nous avons vécu ensemble.

J'ai moins ce besoin de parler de toi, d'être entendue, d'être reconnu dans mon "statut" de maman endeuillée. J'ai peut être tout simplement compris qu'il y une place pour cela ou plutôt des personnes auprés de qui je peux "exister" comme telle mais que ce n'est pas donné à tout le monde.

je t'aime ma chérie, mon ange d'amour.....

GEDC3388